23/07/2017

Faire vivre l'autogestion

SCOP-TI : campagne de sociofinancement
SCOP-TI lance une campagne de sociofinancement et appelle à la mobilisation de tous pour passer un cap difficile.
scopti
« Malgré la reconnaissance de notre savoir-faire et la qualité de nos produits, SCOP-TI manque de moyens financiers pour se développer et se projeter sereinement dans le temps. Alors que le carnet de commandes se remplit, la vente des marques « 1336 » et « Bio SCOP-TI » peine à trouver sa place sur le marché. Nos marques sont très jeunes, insuffisamment connues, et il reste encore beaucoup à faire pour que chaque consommateur puisse y avoir accès. L’absence de publicité fait défaut à notre notoriété et nous devons trouver les fonds nécessaires pour cela.
Nous avons besoin des ressources financières nécessaires pour gagner, notamment dans la perspective de nouveaux contrats avec la grande distribution. Ces contrats permettront de pérenniser la coopérative mais demandent une trésorerie et un fond de roulement importants. C’est pourquoi nous avons décidé de lancer une grande campagne de sociofinancement dans le but de doter SCOP-TI des moyens de son développement et de l’accélération de ses ventes. Nous appelons toutes les personnes qui souhaitent s’engager à nos côtés à y participer. »

Contribuez à la pérennisation de notre modèle social et économique en envoyant vos dons en espèces ou par chèque à l’ordre de SCOP TI, à :
SCOP TI - SOCIOFINANCEMENT
500, avenue du Pic de Bertagne - ZA de la Plaine de Jouques - 13420 GEMENOS
OU par virement suivant ces détails : FR7610278008660002000040648
À cette banque : CRCMM Marseille Entreprises - 
521, avenue du Prado - 13008 MARSEILLE

Merci de votre soutien.
Les coopérateurs de SCOPTI.

« 1336, c'est l'équivalent de 3 années et 241 jours… Soit la durée du bras de fer qui a opposé une petite souris (les salariés de l'usine Fralib) à un gros éléphant (la multinationale anglo-néerlandaise Unilever : premier producteur de glace et de thé au monde : Lipton, etc.).

À quelques kilomètres de Marseille, des salariés ont résisté pour conserver leur travail et préserver leur usine de Gémenos, vouée à la fermeture. Après avoir donné de la voix tout l’été, puis le suivant, et encore le suivant, et après 1336 jours d’une mobilisation exemplaire, les ex-salariées de Fralib ont fini par l’emporter en reprenant l'usine en SCOP TI (Société Coopérative Ouvrière Provençale de Thés et d'Infusions) et en lançant la marque de thés et d'infusions 1336.

Une marque très symbolique de thés & infusions nature et aromatisés, aux arômes 100% naturels. Tous les thés et infusions sont fabriqués à Gémenos, près de Marseille, par la soixantaine de cigales de la coopérative SCOP TI. »
> Le site de Scop Ti.


SCOP TI - Lance sa marque from SCOP-TI on Vimeo.

17/07/2017

Les boîtes à partage s'organisent



L'association Les Boîtes à Partager (Lyon) parle de ses actions et de ses projets.

Une boîte à partage, kézako ? C'est une boîte que l'on pose dans la rue ou dans un immeuble, où l'on peut donner et prendre librement des objets, proposer des services et des bons plans. On les appelle boîtes d'échange entre voisins, givebox, boîtes à livres, boîtes à dons, etc.
> Site de Boites à partage
> Page Facebook
> Voir aussi le site "Boîte-à-lire" pour trouver ou indiquer l'emplacement de boîtes à livres dans sa ville.

16/07/2017

"Les ouvriers aux commandes"

Ce dimanche matin, France Inter rediffusait l'émission "Interception" du 22 janvier consacrée à « "1336" ou l’exemple d’une SCOP emblématique »
Pour l'écouter, cliquer sur la flèche du player ci-dessous.


scop-ti
Présentation : « Pendant des années, des millions de sachets de thé Lipton ou d’infusion l’Éléphant sont sortis des chaînes de l’usine installée à Géménos, tout près d’Aubagne. Elle appartenait au groupe anglo-néerlandais Unilever, avant que celui-ci ne décide d’aller produire moins cher, ailleurs … notamment en Pologne. Entre une direction anonyme et des salariés écœurés et révoltés, le bras de fer durera 1336 jours. À force de mobilisation, de conviction et avec une extraordinaire médiatisation de leur combat, ce sont eux, les salariés, qui obtiendront gain de cause : le maintien des machines sur place, et la relance de la production sous une nouvelle marque : 1336, justement…

A l’époque d’Unilever, plus de 200 personnes travaillaient sur place. Aujourd’hui, ils sont une quarantaine à tout faire : produire, entretenir les machines, acheter la matière première, commercialiser. Aucun des anciens cadres ne s’est embarqué dans l’aventure. Alors ce sont les ouvriers qui ont repris les choses en main, en créant une SCOP. Une forme d’autogestion qui transforme la vie de ceux qui y participent. Même si le succès économique reste un défi de chaque jour. »
Un reportage de Mathilde Dehimi.
> Le site de 1336.

Retour au Chiapas

Chiapas
"Indios sans roi.
Rencontres avec des femmes 

et des hommes du Chiapas"
d'Orsetta Bellani 
Présentation : « Cet ouvrage qui a, par bien des aspects, la forme d’un carnet de route nous emmène au plus près des communautés zapatistes du Chiapas. Les personnes qui ne seraient pas informées sur l’insurrection zapatiste y trouvent des éléments pour remonter aux origines du mouvement tandis que les autres y puisent des informations actualisées et sans doute des ouvertures sur des aspects peu connus de la vie des communautés. Chaque thématique est abordée par le biais d’une rencontre avec des femmes et des hommes engagés au quotidien, qui ont pris en main le changement et agissent par le bas. Il n’est pas question d’encenser les zapatistes, présentés avec l’approche critique nécessaire, mais bien de rappeler que le changement est toujours en acte au Chiapas, même si les zapatistes ne font plus la une de la grande presse… À leur façon ces hommes et ces femmes montrent qu’un autre monde est possible. »

Orsetta Bellani est journaliste indépendante et collabore à différents périodiques. Depuis 2009, elle voyage entre l’Italie et l’Amérique latine et écrit des reportages, principalement à propos des questions sociales, des droits de l’homme et des violences vécues au quotidien en Amérique latine. Depuis qu’elle a mis le pied au Chiapas, elle soutient le mouvement zapatiste.
Atelier de création libertaire, 152 p., 10 €. Sorti en juin 2017.

15/07/2017

Vient de paraître

LIberté
"Poum a une idée"
de Richard Marazano, Angélique Césano 
et Benjamin Basso
« Poum a changé d’école et doit se faire de nouveaux amis. Mais des groupes sont déjà constitués et de solides rapports de force se sont déjà établis qui, dans la cour d’école comme partout ailleurs, se manifestent par la soumission au groupe ou au plus fort. Mais Poum a toujours des idées… Car Poum est une petite anarchiste qui espère des relations de camaraderie égalitaires. Elle va essayer de convaincre les autres enfants. »

Richard Marazano. Dessinateur et scénariste de bande dessinée. Auteur et co-auteur de Cuervos, Le complexe du chimpanzé, Le rêve du papillon, Le monde de Milo et Les trois fantômes de Tesla. Angélique Césano. Décoratrice-scénographe de plateau, animatrice 3D et coloriste de bande dessinée. Elle a travaillé sur Zarla, Poker et Hellschool. Benjamin Basso. Dessinateur et illustrateur autodidacte. Auteur du bestiaire De creaturis dementiae.
Editions Eidola, 32 p., 10 €. BD 6-10 ans.
Anarchie

14/07/2017

Vient de paraître

Des graines sous la neige
"Des graines sous la neige.
Nathalie Lemel, communarde
et visionnaire"

Une BD de Laëtitia Rouxel
et Roland Michon


« Nathalie Lemel, née en 1827 à Brest, morte en 1921 à Ivry-sur-Seine, est une militante de l'Association internationale des travailleurs et féministe qui a participé, sur les barricades, à la Commune de Paris de 1871. Elle fut une extraordinaire témoin de son temps. Elle le doit à son compagnonnage avec l'un des leaders de la Commune, Eugène Varlin, à ses talents d'organisatrice en compagnie d'Elisabeth Dimitrieff et à son amitié indéfectible avec Louise Michel. À travers le destin de cette femme qui meurt presque centenaire revit un siècle de luttes pour les grandes causes : chômage, caisse maladie, congés payés, égalité des sexes, travail des enfants... Elle participe au premier restaurant coopératif durant le siège de Paris en 1871, cofonde l'un des premiers mouvements féministes... Après un long détour par les geôles des Versaillais, elle passe sept ans au bagne de Nouvelle-Calédonie... »
Éditions Locus-Solus, 144 p. (10 p. documentaires), 20 €.

Les auteurs seront en dédicace en août, lors du Festival interceltique de Lorient, 
le 30 septembre et 1er octobre au festival Brest en Bulles, du 27 au 29 octobre 
au festival Quai des Bulles de Saint-Malo.

08/07/2017

Les prochains Alternatiba, c'est par où ?

Front Social le 14 juillet



Retour en images de la dernière mobilisation du Front Social le 19 juin dernier à Paris.
La lutte continue le 14 juillet. Le #FrontSocial appelle à la mobilisation contre la guerre, la loi travail XXL, les ordonnances et l'État d'urgence permanent. Rendez-vous à Paris place Clichy à 14h. En direction de Porte de la Chapelle (à confirmer).

05/07/2017

L'expérience de l'écovillage Can Mas Deu

04/07/2017

Avenir tragique. Ou pas ?

14 juillet, c'est Front social !

La page Facebook de Front social ? > cliquer sur l'affiche.

27/06/2017

Comment on vivrait en anarchie ?

Dans Le Monde libertaire n°1789 
(4 juin - 4 juillet), 
dossier "Vivre en anarchie ?"

• Société anarchiste, criminalité et punition
• Si l'anarchie n'est pas parfaite,
elle a quand même de la gueule 
• Regard sur l'art dans une société libertaire
• Art libertaire
• L'écologie politique libertaire :
mythe ou réalité ?
• Vivre en anarchie à l'éducation nationale
• L'éducation dans une société anarchist
• Anarchie et travail :
un risque d'exploitation collective ?
• Libérons nos intimes !

> En savoir plus.

24/06/2017

Des nouvelles de l'autre Assemblée

Nuit debout Otero
"L'Assemblée",
un film documentaire de Mariana Otero consacré au mouvement Nuit Debout.

« Il y a tout juste un an, des citoyens se réunissaient place de la République pour lutter contre la loi El Khomri, mais aussi pour inventer une nouvelle manière de faire de la politique. Nuit Debout a ainsi fait vivre une nouvelle forme d’assemblée citoyenne et démocratique, sans représentant et sans chef en essayant de redonner la parole à chacun et de créer une nouvelle forme de collectif. Le film raconte comment cette Assemblée si particulière a pris forme et comment la commission en charge de son organisation a essayé de la faire vivre tout au long du printemps 2016. »

DERNIERES NOUVELLES DU FILM
« Suite au très bon accueil du film au festival de Cannes, nous avons décidé avec le distributeur, Epicentre Films, de sortir "L’Assemblée" le 18 octobre.
En l'accompagnant de débats, sa sortie au cinéma peut représenter une occasion formidable et stimulante de réfléchir avec des gens d’horizons divers, sur la démocratie, son nécessaire renouvellement et les moyens possibles pour y parvenir. Pour ce faire, nous avons décidé de réunir autour du film un certain nombre de militant-e-s, d’associations, de personnalités, d’intellectuel-le-s, etc. qui réfléchissent aussi à ces questions et qui pourraient intervenir dans un des nombreux débats qui suivront la projection. A ce propos, si, dans vos villes respectives, vous avez des idées de gens et de réseaux qu’il faudrait contacter et informer, n'hésitez pas à les communiquer au distributeur.

Il faut espérer que le film sera montré dans le plus de salles possibles et que le public sera au rendez vous dès les avant-premières qui arriveront très vite et ensuite, dès les premiers jours après la sortie. Car comme vous le savez peut-être, si le public n’est pas assez nombreux rapidement dans les salles, elles évacuent les films ! Alors si vous avez envie de nous aider pour faire connaître le film dans votre ville, si vous avez envie de devenir "ambassadeur-drice" de "L’Assemblée", n’hésitez pas à le faire savoir. Ensemble nous serons plus forts ! »  Mariana Otero
Mariana Otero

Quelques premières dates de projection :
• Avant première avec débat en présence de la réalisatrice :  
Grenoble, au Méliès, le vendredi 30 juin.
• Projection au festival Résistances de Foix, le 12 juillet.
Un débat "Ré-imaginer la démocratie" aura lieu le 13 juillet à 18h,

> Le dossier de presse (pdf) du film.

22/06/2017

La grosse artillerie



Le nouveau clip engagé de Moby & The Void Pacific Choir,  "In This Cold Place"
(album "More Fast Songs About the Apocalypse"). Vidéo de Steve Cutts.
Envie de réutiliser des gif animés du clip dans vos messages ou tweets ? > Giphy/moby

19/06/2017

Au sommaire de "Siné mensuel" de juin

juin 2017
> Pour aller sur le site de Siné mensuel, cliquer sur l'un des pavés ci-dessus.

17/06/2017

La lutte entre en scène

Du 6 au 28 juillet • Avignon
"1336 (Parole de Fralibs),
une aventure sociale racontée par Philippe Durand"
« Il a fallu cinq ans de lutte contre la multinationale Unilever avant que les ouvriers de Fralib n’arrivent à sauver leur usine et leurs emplois. Ils fabriquaient les sachets de thé et infusions Eléphant, ils créent désormais leur propre marque : "1336" ; soit le nombre de jours de lutte, entre la fermeture de leur usine en septembre 2010 et la signature de l’accord de fin de conflit en mai 2014, qui leur a permis delancer la coopérative. J’ai écrit le texte à partir d’interviews menées avec plusieurs d’entre eux. Ils racontent eux-mêmes, par ma voix, leur histoire avec Unilever : des ouvriers, attachés à leur travail, à leur usine, à l’humain dans l’entreprise, à ne pas céder. » Philippe Durand


Avignon Off, Gilgamesh Belleville, 11, boulevard Raspail, Avignon.
20h10 (1h35) – relâches 11, 18, 25 juillet.

Texte publié aux Éditions D’ores et Déjà.
> Lire l'article de Regarts.
> L'artile de la revue Ballast.

La lutte des Fralib à la radio



« Pendant quatre ans, les salariés de l'usine de thé Fralib, à Gémenos, près de Marseille, se sont battus contre le groupe Unilever pour empêcher la fermeture de leur usine. Grâce à leur détermination, ils ont réussi à garder l'usine et à créer leur coopérative SCOP-TI. »
> Pour les soutenir.

11/06/2017

L'été des thés... autogérés



Scop-TI, Société coopérative ouvrière provençale de thés et infusions, est née en 2014 de la reprise du site de Gémenos (Bouches-du-Rhône) par d’anciens salariés de Fralib.

10/06/2017

Le tirage au sort, une solution démocratique ?



Olivier Christin
Présentation de l'émission : « Le tirage au sort des dirigeants a été, pratiqué largement dans la Grèce antique et aussi, dans une moindre mesure, à Rome. Il a repris du lustre, selon des modalités et avec des conséquences variées, dans les villes italiennes du Moyen-Age et de la Renaissance, notamment Florence et Venise. Il a été théorisé depuis lors par tout un courant philosophique et il paraît bien retrouver ici ou là, de nos jours, quelque prestige, dans la doctrine et même dans la pratique, par exemple dans l’Islande et le Portugal d’après la grande crise récente. Olivier Christin, professeur d’histoire moderne à l’Université de Neuchâtel, en Suisse, et directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, à Paris, a publié récemment un livre qui s’intitule Vox populi. Une histoire du vote avant le suffrage universel (Seuil, 2014), et il a forcément beaucoup réfléchi sur son rival, le tirage au sort, en se demandant à son tour si celui-ci peut être vraiment démocratique. Telle sera, dans le long terme, notre interrogation ce matin. »
> Pour écouter l'émission, cliquer sur la flèche du player ci-dessus.

06/06/2017

Allons chasser le nano !

Lu sur Infonano (Agir pour l'environnement) :

La liste des produits contenant 
ou pouvant contenir des nanoparticules
« En une dizaine d’années, des substances aussi minuscules qu’extrêmement réactives, ont envahi notre quotidien : les nanoparticules de dioxyde de titane, de dioxyde de silice, nanotubes de carbone, nanoargent... Difficile de quantifier leur présence car la transparence est loin de régner dans ce domaine... La miniaturisation de ces particules leur confère des propriétés inquiétantes. C’est ce changement d’échelle qui leur permet de se disséminer et de s’accumuler partout, engendrant des risques nouveaux. Bien que leur toxicité pour la santé et l’environnement soit de mieux en mieux documentée, cela n’empêche pas qu’elles soient déjà commercialisées sans contrôle, sans traçabilité et sans évaluation préalable. (...) » EN SAVOIR PLUS sur l'enquête d'APE.

> Voir la liste des 307 produits alimentaires contenant ou pouvant contenir des nanoparticules dangereuses pour la santé et l’environnement identifiés en France.

Retour à la nature


Cynthia Fleury

« Plaidoyer pour un nouvel humanisme par la nature, avec la philosophe Cynthia Fleury : cette spécialiste de la démocratie attentive à toutes les nouvelles formes de représentation citoyenne a co-supervisé, avec Anne-Caroline Prévot, Le souci de la nature. Apprendre, inventer, gouverner. »
• Pour écouter l'émission, cliquer sur la flèche du player.

05/06/2017

Vingt ans sans utiliser de combustibles fossiles


> Voir aussi le reportage photo d'Ed Gold publié par la BBC.
> Focus sur Tinkers Bubble par le site Natural Homes.