24/08/2016

En salles



"Iqbal, l'enfant qui n’avait pas peur"
 de Michel Fuzellier et Babak Payami
« IQBAL est un petit garçon espiègle et joyeux qui passe son temps entre les jeux avec ses copains, sa petite chèvre adorable et ses superbes dessins. Un jour, tout va changer… Son frère tombe gravement malade et il lui faut des médicaments coûteux, trop coûteux. Croyant bien faire, IQBAL attend la nuit pour s’éclipser vers la ville. Pour aider sa mère et soigner son frère, il n’a pas d’autres solutions que de vendre sa chèvre, le cœur serré... Mais, rien ne se passe comme prévu. »

« (...) Iqbal Mashi, dont le film s’inspire librement, a réellement existé. Ce gamin pakistanais évadé d’une usine de tapis est devenu un symbole de la lutte contre l’exploitation des enfants. Il n’avait que douze ans quand il a été assassiné en 1995 (...) » (20 minutes)

23/08/2016

À lire : "La tragédie de l’Espagne"

Analyse du conflit (1936-1938), de Rudolf Rocker
Rudolf Rocker
« En juillet 1936, Franco lance un coup d’État contre la république espagnole. Ce putsch va entraîner une guerre civile opposant notamment les franquistes aux anarcho-syndicalistes et aux communistes. Les puissances européennes et soviétiques vont alors chacune défendre une politique servant leurs intérêts.

Dans ce texte écrit en 1938, Rudolf Rocker, historien et théoricien du mouvement libertaire, met en lumière la géopolitique du conflit au niveau national et international. Ce livre est une excellente première approche du conflit espagnol de 1936. À compléter par la lecture de La Collectivisation en Espagne pour avoir une vision d’ensemble de ce qui se révèle être un temps majeur de l’histoire moderne. »
Editions CNT-RP, 180 pages, 12 euros. 
Sorti en mai 2016. Sûrement la réédition 
de l'ouvrage édité en 2006 et épuisé depuis.

• A lire aussi, de Rudolf Rocker : "Théorie et pratique de l’anarchosyndicalisme"
(éditions Aden, 2011).

22/08/2016

"¡A Zaragoza o al Charco!"

L'Insomniaque
Aragon 1936-1938. 
Récits de protagonistes libertaires

« Le 19 juillet 1936, Saragosse tombe aux mains des troupes franquistes soulevées contre la république espagnole. La chute de la "perle anarchiste" représente une terrible catastrophe pour le camp libertaire. En Catalogne et en Aragon, des volontaires se mobilisent pour reprendre la ville – et, pour la plupart, l’offensive ne peut se dissocier de la mise en œuvre du communisme libertaire.
C’est ce que retrace cet ouvrage, ancré dans des récits d’hommes et de femmes engagés à divers titres dans ce processus à la fois militaire et révolutionnaire, que les anarchistes se retrouveront peu à peu seuls à poursuivre.

Chercheurs autodidactes mais extrêmement lettrés et méticuleux, les Giménologues ont rencontré ces rescapés – ou leurs enfants – dans la foulée d’un premier livre traitant de la révolution espagnole, Les Fils de la Nuit, élaboré autour des souvenirs d’Antoine Gimenez et également coédité par L’Insomniaque éditeur. Dans la continuité des Fils de la Nuit, les Giménologues tentent une nouvelle fois d’articuler les histoires particulières et l’analyse des questions collectives. Ils ont ajouté des développements de leur cru sur la nature du projet communiste libertaire, ainsi que sur la polémique, encore entretenue de nos jours, à propos d’une supposée cruauté spécifique des anarchistes espagnols.»
Les Giménologues - L'Insomniaque. 448 pages, 20 euros. Sorti en mai 2016.

> Lire la présentation détaillée par les Gimenologues.

21/08/2016

À paraître en septembre

Futuropolis
"Nuit noire sur Brest"
D'après "Nuit franquiste sur Brest" 
de Patrick Gourlay

« Dimanche 29 août 1937, à Brest. Un sous-marin républicain espagnol fait surface au milieu des eaux brumeuses, en rade du port militaire. Des réparations sur l’engin sont nécessaires. Sous la houlette de l’affreux Troncoso, un commando franquiste s’organise à toute allure dans le but de conquérir le navire. Proches des phalangistes, ils savent pouvoir s’appuyer sur les fascistes locaux. Mais les forces de gauche, communistes et anarchistes en tête, sont décidées à faire front.
Férus de littérature et d’histoire, Kris et Bertrand Galic ont écrit ensemble une fiction pour raconter cette histoire mal connue. Ils se sont appuyés sur l’essai Nuit franquiste sur Brest, de l’historien Patrick Gourlay, mais ils ont aussi ranimé les souvenirs des vieux Brestois pour écrire au plus près d’une réalité tue. »
> Lire l'article du Télégramme.

« Les coauteurs se retrouveront bientôt pour un nouvel album, Sept athlètes, dans lequel il sera à nouveau question de la guerre d'Espagne. Les deux camarades espèrent pouvoir continuer de collaborer sur au moins un album par an, en fonction de leurs agendas respectifs. "L'idée, c'est d'avoir notre barque historique, politique et sociale", résume Kris, qui imagine déjà réutiliser le personnage de X10 afin de travailler sur l'espionnage politique : "Il pourrait nous servir à raconter beaucoup de choses. Un type comme lui aurait pu participer à tous les coups tordus des années 20 et 30 en Europe". Une sorte de "James Bond anarchiste", qui servirait "une cause plutôt que les services secrets de sa majesté"... » (extrait du Télégramme)

Illustrations de Damien Cuvillier. Adaptation et dialogues de Bertrand Galic et Kris. Futuropolis. 88 pages, 16 euros. Sortie prévue le 15 septembre.

15/08/2016

Vers plus de démocratie ?

Nuit Debout : les premiers textes

Présentation par l'éditeur :
Nuit debout ! Le cri de ralliement d’une génération, d’abord destiné à protester contre la réforme du code du travail, s’est transformé en expérience inédite de démocratie directe. Un bouillonnement d’idées neuves, d’utopies et de pistes concrètes pour changer le monde. Au-delà d’une libération de la parole – dans la lignée du « mouvement des places », des Indignés de Madrid à Occupy Wall Street à New York –, Nuit debout produit de la pensée, des projets, de l’avenir, la finalité de ce livre est d’en fixer la mémoire. Manifestes, appels, témoignages spontanés, articles et autres documents issus de Nuit debout Paris sont ici rassemblés et présentés. Ils témoignent de la vie quotidienne sur la place de la République mais aussi de la richesse et de la profondeur d’un mouvement qui, quelle que soit son issue, s’inscrit déjà dans la mémoire collective du combat séculaire pour l’émancipation.
Editions Les petits matins, 200 pages, 10 euros.

> Lire aussi l'interview de son éditrice Marie-Edith Alouf.

14/08/2016

Retour sur Bure sur radio Galère


"La Demi Heure Radio Active" du 26 juillet dernier sur radio Galère (Marseille).
Au menu : "Bure 2016, l'été d'urgence".

13/08/2016

"Refuser de parvenir", le débat


Intervention-débat sur "Refuser de parvenir", 
enregistrée lors du Festival de la CNT-RP, à Montreuil, en juin dernier.

« Nous vivons aujourd’hui sous l’injonction de la réussite. Réussir, c’est rentrer corps et âme dans la compétition pour se hisser au-dessus des autres. Certain.es, pourtant, refusent de gravir les échelons et de se compromettre avec le pouvoir. Le refus de parvenir a été et reste largement pratiqué et discuté au sein du mouvement anarchiste, depuis Michel Bakounine, Élisée Reclus et Emma Goldman jusque dans les luttes actuelles, en passant par les syndicalistes révolutionnaires.

Ce recueil, coédité par le Centre international de recherches sur l’anarchisme de Lausanne (CIRA) et Nada, qui compile contributions originales, entretiens actuels et traductions inédites, propose de découvrir différents aspects de ce principe radical d’insoumission. »

« Tant que notre triomphe ne sera pas en même temps celui de tous, 
ayons la chance de ne jamais réussir ! » Élisée Reclus
Nada éditions, 300 pages, 20 euros.

L'Utopie hisse les voiles




Lu sur RadeauUtopique.com :
Une expédition artistique, architecturale et citoyenne
En juillet 2016, une flotte de radeaux partira de Rennes à la découverte de l’île d’Utopie, « la société idéale » d’après le récit qu’en fait Thomas More qui invente cette île au XVIe siècle. À son bord, un équipage d’artistes, d’architectes et de scientifiques a pour mission de découvrir cette île. Ces radeaux rejoindront la mer par le canal d’Ille-et-Rance et la Rance. Pendant quarante jours au fil de l’eau, l’expédition fera escale dans onze communes d’Ille-et-Vilaine et des Côtes-d’Armor, partenaires de l’expédition.

L’équipage imaginera avec les habitants rencontrés ce que pourrait être cette île d’Utopie aujourd’hui. Nous célébrons en 2016 le 500e anniversaire de l’Utopie de Thomas More, écrit en 1516. C’est l’occasion de fêter et de donner à chacun la possibilité de rêver et d’inventer sa société idéale. Le Radeau Utopique tente de réenchanter la réalité par l’imaginaire : nous croyons en la possibilité de réinventer le réel par la fiction.

Un an plus tard, durant l’été 2017, les radeaux feront le chemin inverse jusqu’à l’océan Atlantique (liaison Manche-océan) pour faire le récit de l’autre monde et donner une représentation du spectacle final L’Utopie d’après Thomas More. Le film qui aura été réalisé pendant l’expédition 2016 sera également projeté lors de ce voyage retour. (...)

Dossier Utopies dans Alternatives Eco de juillet

> Feuilleter la version numérique. 

11/08/2016

Imaginaires et réalités


« Utopies et entreprises. Imaginaires et réalités de la coopération ouvrière en Europe du XIXe au XXIe siècle"
Sous la direction d'Alain Mélo   

« Cet ouvrage est le fruit d'une journée d'étude organisée en 2010 à la Maison du peuple de Saint-Claude (Jura). Dès son inauguration en 1910, l'édifice devint le centre névralgique et l’immeuble symbolique du mouvement ouvrier jurassien. Ce mouvement social se référait d’abord à un pragmatisme volontaire. Mais l’écoute et la lecture attentives des voix et des textes laissent affleurer l'utopie. Car, sans être continuellement revendiqué, le rêve n’en apparaît pas moins comme essentiel. Neuf chercheurs questionnent ici le lien entre entreprises coopératives et discours utopistes en confrontant l'histoire et le présent, l'Europe de l'Ouest et l'Europe de l'Est. »
Presses Universitaires de France-Comté. 291 pages, 18 euros. Paru en 2015.

SOMMAIRE
Peupler le ciel... et la terre : les utopies entre ruptures et expérimentations,
par Michel Lallement, sociologue
Fourier et la coopérative, par Chantal Guillaume, philosophe
Les débuts de la coopération en France et en Grande-Bretagne : 
influences réciproques, liens et divergences, par Olivier Chaïbi, historien
Utopie ou gestion ? Le cas des imprimeries coopératives de Bruxelles au XIXe siècle,
par Luc Peiren, historien
A la naissance de la société d'alimentation La Fraternelle (Saint-Claude, Jura) : 
quelle utopie ?, par Alain Mélo, historien
Adamas (1892-2005) : une entreprise coopérative ?,
par Thomas Figarol, historien
L'Union des coopératives artisanales et ses « apôtres » : 
un exemple de coopération en URSS sous la NEP, par Eric Aunoble, historien
Le retour à la coopération : production, consommation 
et identités dans un village bulgare post-socialiste,
par Aliki angelidou, ethnologue
Les coopératives : des entreprises comme les autres ?,
par Jean-Claude Daumas, historien

08/08/2016

Lectures de vacances

La Boite à Bulles
"Dolorès", de Bruno Loth
« Déroutée par la soudaine capacité de sa mère, pourtant sujette à des trous de mémoire, à parler espagnol, Nathalie s’interroge : pourquoi veut-elle se faire appeler Dolorès ? Et d’où proviennent ses cauchemars persistants dans lesquels se côtoient les fascistes, Franco et un mystérieux bateau ?

Pour répondre à ces questions, Nathalie décide d’enquêter sur le passé de sa mère, en Espagne. L’occasion pour elle de découvrir, et de nous faire découvrir, l’histoire de ce pays et les profonds changements qu’il a connus au cours du siècle dernier...

Du 28 janvier au 15 février 1939, plus de 500 000 républicains espagnols tentent de fuir Franco et la guerre civile. Parmi eux, au moins 70 000 enfants atteindront la France. Est-ce là l’exil forcé que connut Marie, la mère de Nathalie avant son arrivée à l’orphelinat de Montpellier ?
Un one shot sensible et terriblement actuel, construit comme un passionnant jeu de piste. »
Editions La Boîtes à Bulles, 80 p., bichromie, 18 €.
Paru au printemps dernier.


> La critique de Planète BD.
Une revue de presse est également présente sur la page de l'éditeur.
Bande dessinée

L'envers du décor des JO

07/08/2016

Les JO, c'est bon pour les gogos

« Contrairement à ce qu'affirment les responsables politiques, le précédent de la Coupe du monde de foot n'incite pas à l'optimisme quant au legs des Jeux pour la ville. » 
(LIRE l'article)

Coup de pouce à la biodiversité

« Pour préserver la diversité génétique agricole, et économiser un peu d'argent tout en s'offrant le plus beau des jardins, des milliers de Français s'échangent des graines, sur Internet ou dans des lieux dédiés. » (LIRE l'article)

06/08/2016

Changeons le monde dès maintenant

Hommage aux antifascistes espagnols
de la Nueve


24 août 1944 - 24 août 2016
REJOIGNEZ-NOUS NOMBREUX(SES) PLACE DE LA RÉPUBLIQUE, À PARIS, JUSQU’AU JARDIN DES COMBATTANTS DE LA NUEVE

« Il y a 80 ans, un peuple libertaire défiait l’ordre établi dans le monde et se lançait dans une révolution sociale de tous les espoirs. Expérience jamais renouvelée depuis, ces Espagnols poursuivirent leur idéal au-delà de leurs frontières et s’engagèrent pour certains dans la 2e DB du général Leclerc. Parvenus en avant-garde dans Paris insurgé contre l’occupant, ils fournirent un appui incontestable aux FFI, épargnant des vies. Puis leurs actions s’évanouit des mémoires de l’histoire.

Ce 24 août 2016, nous prévoyons de nous retrouver autour d’une barricade symbolique de livres, comme rempart au fascisme et aux dictatures.

2016 marque les 80 ans del Frente Popular et du Front populaire, c’est également l’anniversaire de la révolution espagnole, soulèvement populaire contre le soulèvement de militaires : le 17 juillet 1936, une partie de l’armée espagnole se soulève contre la république ; le 18 juillet, les puissants syndicats CNT et UGT décrètent une grève générale et le 19 juillet c’est le soulèvement populaire impulsé par la CNT pour prendre d’assaut les casernes et réduire le coup d’État.

Après une lutte de 32 mois contre la terreur franquiste, nous retrouvons, en 1940, ces Espagnols de la Retirada, lancés sans retenue dans la lutte antifasciste. En 1944, leur arrivée dans Paris insurgé fut un souffle d’espoir et une aide précieuse pour la Résistance. Grâce à leur intervention armée, ils conquirent plus rapidement les places tenues par l’armée d’occupation et épargnèrent bien des vies.

Nous tenons à établir ce lien entre le Paris insurgé des FFI et FTP et l’aide efficace qu’apportèrent les hommes de la Nueve (entre autres) appelés pour dégager les défenses ennemies. Nous suivrons leur parcours à rebours pour nous retrouver à l’Hôtel de Ville, devant le jardin dédié aux combattants de la Nueve, auxquels nous voulons rendre un hommage antifasciste et républicain.

Nous vous attendons nombreux pour partager ce moment de paroles, de chants et de témoignages résolument tournés vers demain dans un esprit de résistance, de fraternité et de justice sociale, sentiments qui animaient ces hommes et ces femmes venus de l’étranger "et nos frères pourtant". »

27/07/2016

À découvrir

Aube nouvelle
« Aube nouvelle. 
Poètes libertaires d’Iran », 
traduit et présenté par Reza Afchar Naderi

Présentation de l'éditeur : « En Iran, la poésie libertaire a existé depuis toujours si l’on considère que Ferdowsi, auteur d’un Livre des rois (Chahnameh), au Xe siècle après Jésus Christ, a œuvré durant une trentaine d’année pour libérer la langue persane du joug de l’envahisseur arabe. Une résistance autant culturelle que formelle qui vaut à l’Iran d’aujourd’hui de parler encore la langue perse héritée des ancêtres achéménides ou sassanides.
Viennent ensuite d’autres générations de poètes réfractaires, marquant leurs préférences et leurs oppositions face à toute sorte de totalitarisme : idéologique, religieux, social… La liste est longue des tyrannies qui se succèdent sur le plateau iranien engendrant autant d’anticorps poétiques dont le plus fameux, le plus illustre, le plus populaire, celui traduit en un multitude de langues, Khayyam de Nichapour. Ses quatrains traduisent l’obsession d’une immanence radicale face aux promesses d’un arrière-monde aléatoire. Vient ensuite Hafez de Chiraz dont le Divan, recueil de poèmes lyriques, constitue l’œuvre maîtresse chère au cœur de tous les Iraniens, et que des "modernes" tels que Chamlou ont étudié, édité, avec une approche nouvelle suscitant parfois la polémique. Ils sont toujours là, aujourd’hui encore, ces monuments, habitant les cœurs et les pensées de voix contemporaines, phares en quête permanente de vitalité nouvelle. »

Poètes contemporains traduits dans cet ouvrage : Nima Youchidj, Forough Farrokhzad, Mehdi Akhavan Sales, Ahmad Chamlou, Houchang Ebtehadj, Simine Behbahani, Mohammad Reza Chafii Kadkani.

Docteur en littérature iranienne, Reza Afchar Nadéri est poète, traducteur de poésie persane et journaliste. Après quatre années d’études supérieures, il se rend en France pour soutenir une thèse de doctorat de troisième cycle de littérature persane. Il se consacre ensuite au journalisme et réalise des reportages dans une quarantaine de pays.
Editions Le Temps des cerises, 200 pages, 20 euros. 
Sorti en janvier 2016.

> Lire l'article de la revue Ballast.
> Lire l'interview de R. Afchar Nadéri dans Actualitte.
> Interview radio de R.A.N. en 2013 (YouTube).

« (...) Le poète prend position pour l’intégrité humaine, loin des archaïsmes ou du dogme qui asservissent les individus. Et c’est là où le vocable « libertaire » prend tout son sens. J’ai préféré ce terme à celui « d’engagé ». Car on peut s’engager pour une cause et en rester prisonnier, sacrifier son libre arbitre à un dogme collectif ou à une idéologie. (...) »
R. Achar Nadéri.


26/07/2016

L'été de l'anarchie

Envie d'apprendre l'allemand et de faire des rencontres enrichissantes ?
L'Anarchist Summer Camp vous attend !
Ça se passe près de Linz, à 1h50  de train de Vienne, en Autriche.
Il est préférable, pour l'organisation, de s'inscrire sur le site officiel avant de venir.

Fête du livre anarchiste à Salamanque

En vacances en août à Salamanque, en Espagne ?
Passez faire coucou à la Feria del libro anarquista (fête du livre anarchiste) !
C'est le 13 août, toute la journée, place de Barcelone.

25/07/2016

Eleveur à Notre-Dame-des-Landes

Ithaca, communauté autonome
de l'état de New York

« (...)  Aujourd’hui, l’écovillage d’Ithaca (état de NY), c’est 90 maisons et 15 appartements économes en énergie, une vie sociale et solidaire, une gouvernance fondée sur la coopération et le consensus, 22 hectares d’espaces verts protégés, deux fermes biologiques qui permettent à la communauté de manger local… Un laboratoire à ciel ouvert pour inspirer une Amérique qui consomme un quart des ressources du globe tout en abritant 4,5 % de sa population. (...) » LIRE L'ARTICLE.

> Le site de l'écovillage d'Ithaca.
> La playlist vidéo sur le thème d'Ithaca.