23/05/2013

Les jeux vidéo font de la résistance



Environnement : "2030, Mittal a fait main basse, puis fermé la majorité des aciéries mondiales, mettant à la rue des milliers de métallurgistes"
Personnages : vous entrez dans la peau d'un ouvrier d'Arcelor Mittal.
Mission : se battre contre le géant de l'acier, représenté sous la forme d'un robot, pour empêcher la fermeture de l'usine. Pour y parvenir, les ouvriers utilisent tout ce qui leur tombe sous la main : voitures, barils... leur permettent de se défendre et d'élever des barricades... Ils doivent bien sûr faire face aux forces de l'ordre.

Quelques explications par son créateur, Alexandre Grilletta.
« Tout d’abord, je ne suis pas satisfait du paysage vidéo ludique actuel, pas satisfait des idéologies qui y sont transmises. Sur le fond d’abord, car les plus grosses ventes se font sur des jeux baignant dans une imagerie guerrière impérialiste, où il est de bon aloi de tirer sur tout ce qui est différent de nous en réponse à des menaces terroristes fantasmées. Et tout ça selon un modèle déjà bien éprouvé dans le cinéma. Mais également sur la forme, où l’on nous jette au visage des codes issus de la publicité, avec des héros bodybuildés et des adjuvantes avec d’énormes poitrines où tout est histoire de performances et de quantifiable.
Pour mon premier jeu, la réflexion a été simple : qui personnifie mieux le courage que ces ouvriers qui se battent pour sauver leur job, n’y a t-il pas moyen de rendre épiques les évenements liés à fermeture de leur usine? De leur rendre hommage à travers un média attrayant ? Sommes-nous toujours obligés d’aller vers un imaginaire qui nous bassine avec les mêmes codes depuis vingt ans… ?
C’est un premier jeu donc je suis tout à fait au courant des lacunes de game design et de gameplay, mais je me dis que c’est une première étape, et que ça va peut-être éveiller des consciences chez les développeurs indépendants qui font tellement de différence entre leurs idéologies et les œuvres qu’ils produisent. »
> Le site du jeu.

2 commentaires:

bruno guillon-mas a dit…

... pas trouvé???
Dommage... ou pas étonnant!!!
Pourquoi?
Vas savoir, Charles.

kuriakin a dit…

Eh bin oui, l'info date quand même d'il y a plus de deux ans... En temps internet, cela fait une éternité. Et puis l'auteur du jeu n'avait pas forcément envie de se le traîner toute sa vie, d'autant qu'il était techniquement assez simpliste.
J'ai quand même réussi à remplacer la vidéo HS par une autre, qui existe encore sur le Net. Juste pour se faire une idée. Le prochain jeu vidéo se passera-t-il dans les bureaux d'Air France et les joueurs devront-ils accumuler un maximum de chemises de leur hiérarchie pour gagner des points ? Appel aux développeurs.